AD35

Prix CBPT.Prix LIVRENTETE

Formations cbpt

Lectures

Les ouvrages qui ont retenu notre attention - Secteur adulte -

Février 2018

Le Sang et le pardon
Nadeem ASLAM

Seuil
traduit de l'anglais
362 pages

Nargis et Massud sont architectes et épris de justice et de beauté. Ils sont mariés, musulmans non pratiquants et vivent à Zamana au Pakistan. Un jour dans une rue de la ville une fusillade éclate. Massud est touché et meurt avant que Nargis ait le temps de lui révéler un secret terrible sur son passé. La vie de Nargis bascule alors.
Nadeen Aslam nous donne à voir un Pakistan plein d’humanité mais soumis à l’intolérance religieuse où les dénonciations et les blasphèmes sèment la terreur. (PD)

Le Ministère du bonheur suprême
Arundhati ROY

Gallimard
traduit de l'anglais
535 pages

Après avoir vécu dans le vieux Delhi, Anjun, une transgenre, s'installe dans un cimetière où elle a ouvert une guest house. Tilo, femme indépendante et rebelle, a rejoint Delhi lors de ses études d’architecture. Mais être une femme dans un métier d’homme est loin d’être simple.
D’autres personnages parsèment ce roman, leurs témoignages ou interventions se croisent et s’emboîtent.
Le récit nous transporte à travers plusieurs époques clairement identifiées. L’auteur y partage ses convictions et montre son combat quotidien afin de faire connaître à ses lecteurs l’Inde d’aujourd’hui.
La lecture n'est pas facile mais pour le lecteur intéressé par l’Inde, ce roman est époustouflant. (JD)

Les Chemins de la haine
Eva DOLAN

Liana Levi
traduit de l'anglais
442 pages

Dans une petite ville de la côte est de l’Angleterre, le cadavre calciné d’un travailleur immigré estonien est retrouvé dans les débris d’un abri de jardin incendié. L’inspecteur Sigic et le sergent Ferreira de la section des crimes haineux mènent l’enquête.
Un roman noir et puissant, une réflexion politique et sociale sur l’immigration, les humiliations et les misères qu’elle engendre. Premier roman policier de Eva Dolan. (PD)

Inavouable
Zygmunt MILOSZEWSKI

Fleuve Noir
traduit du polonais
593 pages

Le gouvernement polonais constitue une équipe afin de récupérer de façon illégale un tableau disparu au cours de la seconde guerre mondiale et repéré aux Etats-Unis. Cette quête va devenir celle d’une collection mythique d’impressionnistes français et mener à un secret "inavouable" qui pourrait remettre en cause la stabilité internationale.
Courses-poursuites, trafics d’œuvres d’art, sentiments, trahisons intimes et mensonges d’état composent ce roman d’aventure qui évoque aussi les impressionnistes.
L’auteur mêle histoire, références artistiques et fiction. Une lecture plaisante malgré des rebondissements parfois peu crédibles. (JC)

En camping-car
Ivan JABLONKA

Seuil
 
172 pages

Récit des vacances des années 70/80, en camping-car. Trois familles se retrouvent chaque été pour sillonner le pourtour méditerranéen. Soleil, liberté, mer ou campagne nature et histoire sont au menu des vacances des enfants dont les parents sont un peu bobos et écolos et qui surtout veulent forger le corps et l’esprit de leur progéniture pour lui permettre de réussir et d’être heureux.
Récit joyeux et enlevé d’une lecture agréable. (MD)

Pactum salis
Olivier BOURDEAUT

Finitude
 
252 pages

Improbable amitié entre un paludier et un agent immobilier ambitieux, prêt à tout pour réussir. Liés à la fois par une promesse absurde et par une fascination réciproque, ils vont passer une semaine à tenter de s’apprivoiser, au cœur des marais salants.
Des erreurs relatives aux marais salants font que la sauce ne prend pas. (PC)

La Femme qui tuait les hommes
Ève de CASTRO

Robert Laffont
 
280 pages

Ce roman relie avec habileté la Russie prérévolutionnaire, celle de Léna, la femme qui tuait les hommes et le Paris d’aujourd’hui. Le lien se fait par Jeanne, une couturière octogénaire, passionnée de faits divers qui entre en contact avec un écrivain mondain: ce coureur de jupons invétéré a blessé une jeune femme en la délaissant au profit d’une autre. Jeanne décide de l’aider: il va y avoir vengeance.
Dans une langue simple et limpide l’auteur s’interroge sur ces moments où le destin prend un tour inattendu. Très bon moment de lecture. (MH)

Et vous avez eu beau temps ?
Philippe DELERM

Seuil
 
158 pages

P. Delerme est le scrutateur des petites phrases dont on use et abuse et il débusque avec finesse et humour toute la perfidie infusée dans des expressions familières. Ainsi s’égrènent plus de 60 textes vifs et brefs pour de petites phrases telles que: "ça n’ira pas plus bas", "il n’a pas fait son deuil"...
Ce recueil se lit et relit selon le moment, l’humeur, notre histoire. (MH)

Chanson de la ville silencieuse
Olivier ADAM

Flammarion
 
219 pages

Une jeune femme part à la recherche de son père, chanteur de rock, célèbre autant pour ses immenses succès que pour ses frasques et disparu depuis 15 ans, peut-être suicidé, mais que des amis de passage à Lisbonne ont cru apercevoir dans un chanteur des rues. Elle va revivre à travers ses errements dans la ville et sa mémoire la vie de l'ancienne idole et sa solitude d’enfant de star.
Dans ce roman musical, l’auteur raconte une enfance passée dans l’ombre d’un homme célèbre et sonde le secret d’une relation particulière entre un père et une fille. (CH)

Où les eaux se partagent
Dominqiue FERNANDEZ

Philippe REY
 
266 pages

Années 1960. Julien, artiste peintre, passe chaque été dans un petit village du sud de la Sicile, avec Maria, sa compagne, dans une maison sans confort et dans un village isolé. Lui est captivé par ce lieu et elle méprise ses habitants. Les amants finissent par se séparer et la maison est vendue.
A conseiller aux amateurs de beaux textes à la prose classique et superbe; aux amoureux de la Méditerranée et de la Sicile en particulier; ainsi qu’aux lecteurs sensibles aux amours malheureuses. (MD)

Couleurs de l'incendie
Philippe LEMAITRE

Albin Michel
 
529 pages

Février 1927, le tout Paris se presse pour assister aux funérailles de Marcel Péricourt. Il est prévu que son petit-fils Paul, alors âgé de sept ans, figure en tête du convoi funéraire, auprès de sa mère Madeleine quand soudain on voit celui-ci se jeter du 2ème étage et s’écraser sur le cercueil de son grand-père.
Commence alors pour Madeleine une série d’événements qui vont la sortir peu à peu de sa condition confortable et passive de fille de notable. Elle va devoir affronter les malveillances, la férocité et la duplicité des hommes qui l’entourent.
Couleurs d’incendie est une histoire de vengeance, un bon roman populaire dans le bon sens du terme. (CA)

La Rose de Saragosse
Raphaël JERUSALMY

Actes Sud
 
189 pages

Saragosse, 1485. Angel de la Cruz, brigand en haillons et "familier" de l’Inquisition à la solde de Torquemeda, enquête sur le meurtre d’un prêtre et l’auteur des affiches représentant le mort, qui ont été placardées dans toute la ville. Lui-même talentueux dessinateur, Angel se rapproche d’un converti collectionneur d’art pour démasquer l’artiste recherché.
Une même passion, culturelle et artistique, va lier ceux que la religion sépare.
La lourde atmosphère de l’Inquisition, très bien restituée, s’oppose aux valeurs artistiques décrites avec finesse et conviction.
Histoire, art et religion sont au cœur de court roman très bien écrit, qui tient le lecteur comme un thriller et dans lequel l’auteur a pris le parti de défendre la gravure plutôt que la peinture. (JC)

 

Une Longue impatience
Gaëlle JOSSE

Noir sur Blanc
 
190 pages

En 1950, en Bretagne, Louis, un adolescent, s’enfuit de chez sa mère et son beau-père, et embarque sur un cargo. Tous les jours sa mère guette son bateau sur les rochers et lui écrit qu’elle organisera une magnifique fête pour son retour.
Bonne description de l’atmosphère des années 50 dans un village breton avec ses pauvres familles de marins et de notables. Très belle évocation de cette femme à l’amour maternel infini, modeste mais fière jusqu’à la folie. (FB)

Le Syndrôme de Garcin
Jérôme GARCIN

Gallimard
 
153 pages

Jérôme Garcin est issu d’une double lignée de médecins. Depuis le premier empire du côté paternel. Côté maternel, la lignée issue de Normandie construit une série identique de médecins renommés. Son père fut le premier à rompre la chaîne et choisit l’édition.
Le récit relate leurs destins, leurs travaux, leurs découvertes mais décrit aussi l’évolution de la société, les mœurs familiales, les pratiques médicales. (MD)

Caractériel
Denis TILLINAC

Albin Michel
 
173 pages

Récit d’un enfant malheureux en classe et en ville, car il ne se plait qu’à la campagne, là où il va en vacances chez ses grands-parents.
Les adultes ne comprennent pas son mal de vivre, ce qu’il ressent comme un emprisonnement et qui le conduit à être un gamin infernal vis-à-vis de ses professeurs comme dans sa famille.
Bien écrit. (MD)

Les Loyautés
Delphine de VIGAN

J.C. Lattès
 
205 pages

Les destins croisés de quatre personnages: Théo, enfant de parents divorcés; Mathis, son ami qu’il entraîne sur des terrains dangereux; Hélène, professeur de collège à l’enfance violentée qui s’inquiète pour Théo; Cécile, la mère de Mathis, qui voit son équilibre familial vaciller.
La narration fait alterner quatre points de vue. L’auteur explore les loyautés qui unissent où enchaînent les personnages les uns aux autres.
Un livre, qui malgré les poncifs de l’époque sur l’incommunicabilité et les dérives sociales, se lit très agréablement. (MD)

Accès aux choix des autres sélections mensuelles
 

retour