AD35

Prix CBPT.Prix LIVRENTETE

Formations cbpt

Lectures

Les ouvrages qui ont retenu notre attention - Secteur adulte -

Octobre 2022

Au vent mauvais
Kaouther ADIMI


Seuil
272 pages

Algérie, 1920. Leîla, mariée très jeune contre son gré, retourne chez ses parents avec son fils, malgré la désapprobation générale. La guerre est déclarée. Tarek un ami de Leïla, l’épouse puis gagne le maquis pour lutter pour l’indépendance de l’Algérie. Saïd, fils de famille aisée ayant fait des études de lettres, publie un roman autobiographique dans lequel Leïla et Tarek se reconnaissent. Tout le village est scandalisé par ce déballage public. En 1992, la guerre civile oppose le FLN au parti du gouvernement aux islamistes.
Sans préjugés ni sectarisme, une algérienne raconte son pays dans un roman remarquable par la description de l’Histoire contemporaine de l’Algérie vécue et racontée comme une saga familiale. (DD)

On était des loups
Sandrine COLLETTE


JC Lattès
197 pages

Liam a choisi de s’installer en haute montagne. Il part régulièrement dans de longues expéditions pour traquer le gibier. Un soir de retour de chasse, dans la cour, il découvre les empreintes d’un ours. A côté, sous le corps inerte de sa femme, il trouve son fils, 5 ans, vivant.
Au milieu de son existence qui s’effondre, Liam a une certitude: ce monde sauvage n’est pas fait pour un enfant. Décidé à confier son enfant à d’autre que lui, il prépare un long voyage au rythme du pas des chevaux.
Une histoire de solitude au milieu d’une nature souvent hostile mais toujours splendide. Le récit livre sans filtre les pensées de cet homme face à une situation inédite pour lui: assurer son rôle de père.(DD)

 

L'Inventeur
Miguel BONNEFOY


Rivages
198 pages

Ascension et décadence d’un fils du peuple, Augustin Mouchot, qui a cru trop tôt au pouvoir énergétique du soleil.
Il fabrique une machine présentée à l’exposition universelle qui permet de faire de la vapeur grâce à l’énergie solaire. Les industriels du XIXème siècle trouveront son invention trop coûteuse et préféreront le charbon et le pétrole… Augustin finira dans la misère.
Ce roman nous renvoie aux problématiques actuelles sur la sobriété énergétique, qui n’était absolument pas le problème des hommes du XIXème siècle.
Un roman d'une belle écriture, agréable à lire. (MM)

Partie italienne
Antoine CHOPLIN


Buchet-Chastel
167 pages

Au pays de la Dolce Vita, Gaspar est venu chercher le calme et la sérénité avant sa prochaine expo. Chaque jour il s’installe à la terrasse d’un café face à un jeu d’échecs, attendant un adversaire à sa hauteur. Les parties s’enchaînent et les joueurs défilent sur la place Campo de Fiori, jusqu’au jour où Marya, une belle hongroise s’assoit pour une partie.
A. Choplin nous offre un roman tendre et doux qui dit avec simplicité la magie d’une rencontre entre un homme et une femme. Le lecteur apprécie les mots justes du récit et le moment présent.
Une agréable escapade romaine. (JD)

Zizi cabane
Bérengère COURNUT


Le Tripode
227 pages

Une famille ordinaire: le père, Ferment, la mère, Odile, deux garçons Béguin et Chiffon.
La maman disparaît... une source apparaît alors sous la maison.
Malgré les travaux pour canaliser l’eau, la maison devient inhabitable et contraint la famille à vivre dans un cabanon. (DD)

La Ligne de nage
Julie OTSUKA


Gallimard
162 pages

Dans une piscine en sous-sol tout le monde se retrouve. Chacun y est définit par son prénom, son couloir, son style de nage. On y voit en particulièr Alice qui nage toujours bien mais qui perd la mémoire et qui devient totalement enfermée dans sa maladie. Sa fille se reproche de ne pas s’occuper plus de sa mère.
Un roman percutant et bouleversant. (MM)

L'Ile haute
Valentine GOBY


Actes Sud
267 pages

1943. Vadim, jeune juif de 12 ans, asthmatique, quitte Paris pour les Alpes. Il y devient Vincent, accueilli dans une famille taiseuse mais aimante. En s’effaçant pour laisser la place à Vincent, il tombe amoureux de cette nature grandiose, généreuse et parfois hostile.
Il découvre aussi l’amitié, les secrets, les joies, l’école, les bagarres et les premiers émois amoureux.
Mais la guerre quelque peu en arrière est une menace qui se rapproche.
L’écriture, très poétique de V. Goby décrit à merveille l’enchantement et les émotions du jeune Vadim.
Très beau roman et excellent moment de lecture. (CA)

Ada et Graff
Dany HERICOURT


Liana Lévi
224 pages

Ada est galloise. Veuve de 70 ans, un brin excentrique, en manque de sa fille embarquée dans une secte, elle vit dans un petit village du Massif central. Sa rencontre avec Graff, un funambule blessé, va bouleverser sa petite vie tranquille et lui donner un nouvel élan.
Ce roman raconte l’amour: entre une mère et sa fille, celui que l’on porte à ses proches et ceux dont on ne guérit jamais de l’absence.
Avec subtilité, l’auteur entraîne le lecteur d’un personnage, d’une région, d’une époque à l’autre, en compagnie de personnages singuliers et attachants.
Cette ballade poétique raconte une belle histoire à l’automne de la vie. (MH)

Sa Préférée
Sarah JOLLIEN-FARDEL


Sabine Wespieser
200 pages

Dans un de ces petits villages isolés du Valais, chacun vit chez soi et ne veut pas juger l’intimité de son prochain.
Un père très violent s’acharne à la moindre occasion sur sa femme et ses filles. Jeanne, l’une des filles, réussit à fuir ce milieu pour s’inscrire à l’École Normale d’instituteurs à Sion, mais peine à se construire une vie.
Récit intime, très dur, qui relate à la fois le mutisme des témoins de violences sociales, et la difficulté d’oublier le passé pour mieux se reconstruire.
Ce qui pourrait être un mélo est un chef-d’oeuvre grace à un style clair et une construction intelligente. (DD)

La Nuit des pères
Gaëlle JOSSE


Noir sur Blanc
192 pages

Isabelle a fui son village natal, un père qui, toute sa vie, a fait régner la peur au sein de la famille, a gelé la joie, recouvert de son ombre la cellule familiale, posé sa colère comme un voile.
Aujourd’hui Isabelle revient, appelée par son frère qui lui révèle que le géant vacille.
La mémoire s’effiloche et, pour la narratrice le temps est venu d’affronter le passé, d’arracher à l’oubli l’histoire de cet homme et de tenter de le comprendre.
G. Josse explore avec délicatesse les méandres de l’âme humaine. Un récit juste et sensible. (YJ)

Dans un royaume lointain
Amina RICHARD


Stock
234 pages

Ce roman met en scène une femme aux deux visages, tiraillée entre deux cultures.
Une enfant à qui on a donné deux prénoms: Ndiolé, prénom africain et, pour mieux passer à l’état civil, celui "plus chrétien" de son arrière grand-mère... et qui n’est jamais cité.
La jeune adulte est constamment confrontée à la voix de la petite Ndiolé qui l’accompagne en France et au Sénégal à chaque fois que les souvenirs d’enfance affluent.
Un roman sensible, original et émouvant sur la quête d’identité. (EP)

Il n'y a jamais de meurtre en l'île
Alexis BROCAS


Presses de la cité
304 pages

Suite au naufrage de leur vie professionnelle ou personnelle, quatre quadras, amis d’enfance, se retrouvent sur l’île de Ré.
Une ambiance adolescente préside leurs journées, vivants tantôt chez l’un, tantôt chez l’autre, jusqu’ à ce que l’un meurt sur une piste cyclable. La police conclut à un malheureux accident.
Les trois amis endeuillés refusent cette issue et enquêtent de leur côté.
Polar léger aux nombreux rebondissements, pour les amateurs du genre. (MH)

Darwyne
Colin NIEL


Rouergue Noir
277 pages

Guyane. Darwyne, 10 ans, vit avec sa mère en lisière de forêt, dans un bidonville. Handicapé par une malformation de naissance, le jeune garçon est solitaire, inhibé et très fuyant. Il déborde d’admiration et d’amour pour sa mère mais regrette et craint ses beaux-pères successifs.
Un signalement le concernant arrive à la protection de l’enfance. Mathurine, éducatrice découvre les incroyables capacités du garçon mais aussi la maltraitance qu’il subit.
L’auteur propose un voyage au coeur de la forêt équatoriale et des bidonvilles périphériques. Il y décrit la misère et le courage d’y survivre. Dans ce roman envoûtant et révoltant, il dénonce surtout la destruction d’une enfance. (JC)

Le Choix
Viola ARDONE

traduit de l'italien
Albin Michel
384 pages

Sicile, années 60. Une famille paysanne pauvre survit avec les moyens du bord: potager, vente d’escargot, couture. Dans cette famille, Oliva, 15 ans, regrette de ne pas être un garçon et de ne pas avoir la même liberté que Cosiminio, son frère jumeau.
À 16 ans, quand les conventions l'obligent à se soumettre à une loi ancestrale, elle se rebelle, avec le risque d’en payer le prix fort.
Cette histoire sans temps morts dépeint avec justesse le sud de l’Italie et ses moeurs.
L’auteur raconte l’invisibilité, la soumission, et l’oppression des femmes. Elle dresse avec une plume fine et vive, les portraits de personnages justes, qui suscitent une réelle émotion et un vif intérêt. (JD)

 

Le Rocher blanc
Anna HOPE

Le Bruit du monde
traduit de l'anglais
336 pages

Dans un crescendo chronologique annoncé dès la table des matières, le roman fait se succéder 4 parties de 2020 à 1775, pour emprunter ensuite le chemin inverse et revenir vers le monde contemporain.
Le point commun entre ces épisodes romanesques est le "Rocher blanc". C’est une pierre votive à quelques encablures de l’Amérique latine, fréquentée par les autochtones pour des raisons culturelles, par des migrants esclavagistes, un chanteur, une romancière venue y rendre une sorte de culte new-age.
Ces 4 récits questionnent le rapport complexe de l’humanité à la nature et au sacré, et l’appétit de conquête au fil du temps. (MH)

 

Juin 2022

Le Syndrôme du canal carpien
John BOYNE

JC Lattès
traduit de l'anglais
477 pages

Les méfaits des réseaux sociaux sur une riche famille londonienne.
Tout est raconté avec humour; certains passages sont tout à fait drôles mais on a parfois du mal à y croire. Les personnages sont tout à fait déjantés. Chacun est enfermé dans ses délires sans trop se préoccuper du reste de la famille.
Le roman est bien long et le plaidoyer contre les effets dévastateurs de "cet appendice greffé à notre main" quelque peu terni par l’imbroglio familial et une caricature à l'extrême, est, en même temps, enlevé, drôle et souvent pertinent. (MM)

Le Chat qui voulait sauver les livres
Sôsuke NATZUKAWA

Nil éditions
traduit du japonais
248 pages

Rintarô Natsuki, lycéen flegmatique, est sur le point de fermer la librairie héritée de son grand-père, quand il reçoit la visite inattendue d’un gros chat tigré, qui parle. Le félin exprime une requête inhabituelle: il demande l’aide de l’adolescent pour aller sauver des livres.
Le récit alterne scènes d’action et passages philosophiques. C’est une ode merveilleuse à la lecture et à l’imagination faisant écho au "Petit Prince": pouvoir de l’amitié, connaissance de soi et bienfaits de la lecture. (YJ)

La Femme à la jupe violette
Natsuko IMAMURA

Mercure de France
traduit du japonais
116 pages

La femme à la jupe violette, solitaire, discrète, et d’apparence peu soignée, déambule dans le quartier où elle a ses habitudes. Une autre femme en cardigan jaune, l’espionne; d’abord pour l’aider anonymement; mais bientôt, faire sa connaissance devient une obsession et pour cela, elle met en place divers stratagèmes afin de provoquer un rapprochement qui doit paraître fortuit.
La femme qui espionne est la narratrice de ce court roman écrit à la 1ère personne. L’intrigue génère une atmosphère étrange qui porte le lecteur, curieux de connaître l’issue de ce jeu non conventionnel du chat et de la souris. L’auteur croque aussi le milieu professionnel de l’hôtellerie et quelques habitudes japonaises.
Un récit qui sied aux amateurs de nouvelles et de littérature japonaise. (JC)

Les Hommes ont peur de la lumière
Douglas KENNEDY

Belfond
traduit de l'anglais
264 pages

Los Angeles. Brendan, chauffeur Uber, bientôt la soixantaine, lutte pour garder la tête hors de l’eau. Un jour, il conduit une cliente à une clinique et assiste à un attentat contre cet établissement. Cet action a été perpétrée par un groupe Pro-vie auquel appartiennent sa femme et son ami pasteur.
Cet événement agit comme une révélation: cette clinique est un centre d’accueil pour aider les femmes en difficulté à avorter.
Dans un style simple et raconté du point de vue de Brendan, l'auteur brosse le portrait d’une Amérique fracturée par des sujets qui font écho à l’actualité: ubérisation de la société, le droit à l’avortement, la violence faite aux femmes, une culture gangrenée par l’extrémisme religieux et l’argent.
Une agréable lecture. (MH)

 

Tout comme toi
Nick HORNBY

Stock
traduit de l'anglais
427 pages

Lucy, professeur de 42 ans, habite Londres avec deux enfants. Lorsqu’elle rencontre Joseph derrière le comptoir de la boucherie de son quartier, elle ne cherche pas l’amour mais un baby-sitter de confiance, pour pouvoir sortir de temps à autre.
Joseph est noir, 22 ans, habite chez sa mère, cumule les petits jobs et rêve de devenir DJ. Lucy et Joseph ont une relation dont ils savent qu’elle ne peut être que de courte durée.
Nick Hornby nous offre un roman actuel, une histoire d’amour joyeuse affichant parfois un ton acerbe, un mépris exprimé aux conventions, et un hymne à l’amour libre. (PD)

Jack
Marilynne ROBINSON

Actes Sud
traduit de l'anglais
289 pages

Saint-Louis, Missouri, post seconde guerre mondiale. Depuis que Jack a purgé une peine de prison pour un vol qu’il n’a pas commis, il passe le plus clair de son temps à lire. Un jour, il rencontre Della, professeur d’anglais, noire et fille de pasteur. Lui est aussi fils de pasteur blanc. Ils s’apprivoisent et tombent amoureux.
Une histoire d’amour autant que de survie, qui met en jeu deux pensées, deux postures morales, deux coeurs purs. Leur amour pourra-t-il vaincre les conventions? Malgré une belle écriture et une fine analyse psychologique, des digressions, des références à la Bible et à la littérature ennuient parfois mais l’intérêt s’accroît progressivement et les dernières pages sont sublimes. (DD)

Cœur du Sahel
Djaïli AMADOU AMAL

Emmanuelle Collas

351 pages

Faydé vit dans les montagnes dans l’extrême nord du Cameroun.
Pour que sa mère ses frères et ses soeurs ne soient pas dans le besoin, son beau-père ayant disparu au cours d’une razzia de Boko Haram, la jeune adolescente décide de partir à Maroua, la ville la plus proche, où elle sera domestique.
Elle devra se faire à sa nouvelle vie, citadine et difficile pour les filles.
Il s’agit avant tout d’un roman d’apprentissage, centré sur un personnage auquel le lecteur s’attache: une toute jeune fille, un peu naïve qui à force de volonté et de courage va surmonter les épreuves. Le tout agrémenté d’une histoire d’amour impossible. (DB)

Tu seras mon père
Metin ARDITI

Grasset et Fasquelle

357 pages

Vérone, 1978. Renato a sept ans quand son père, chef d’entreprise, est enlevé par les Brigades Rouges. Libéré contre rançon quelques semaines plus tard, il finit par se suicider; Renato et sa mère s’exilent en Suisse. Onze ans plus tard, Renato effectue sa dernière année de scolarité dans un internat de Lausanne où il croise le professeur Paolo Mantegazza, responsable des activités théâtrales et, comme lui, passionné de haute montagne.
Une amitié se noue, faite d’admiration réciproque et de grande estime; Renato voit en lui un père de substitution jusqu’à ce que le passé resurgisse.
Roman émouvant et captivant avec des personnages complexes et une intrigue tout en nuances. Un grand plaisir de lecture. (CA)

 

La Confrérie des giflés
Jean-Luc GAGET

JC Lattès

309 pages

Jérôme Soldatini, chroniqueur politique de radio, se fait gifler dans un bar par un inconnu. Il enquête sur cet homme avec l’aide d’un psychanalyste et d’un détective privé. L’inconnu s’appelle Nitch et, sans motif, gifle des personnes qu’il ne connaît pas.
En compagnie de personnages pittoresques, le lecteur suit l’enquête.
La minceur du récit, les références culturelles limitent l’intérêt, mais les personnages, les situations et les dialogues comiques voire burlesques en font un roman original à la fois loufoque et sérieux. (DD)

Le Maître de l'océan
Diane DUCRET

Flammarion

229 pages

Un jeune garçon illettré devient orphelin très tôt. Elevé un temps par son grand-père, il est placé très vite par celui-ci dans un temple taoïste. Mais le jeune garçon a une idée fixe: il veut voir l’océan. Un voyage commence, emmenant notre apprenti taoïste du fin fond de la Chine jusqu’au Mont Saint-Michel avec comme seul guide une série d’enveloppes.
Ce conte philosophique, voyage initiatique, est une ode à la prise de recul, à la réflexion. Un livre tendre, poétique, philosophique, avec de très belles descriptions de la nature. Un récit bien écrit. peut-être un peu fourre-tout. Le lecteur se laisse porter par cette belle aventure ou reste au bord du chemin. (JFD)

Notre Otage à Acapulco
Aurel le Consul (T4)
Jean-Christophe RUFIN

Flammarion

377 pages

Aurel, qui fait le désespoir de sa hiérarchie, est de retour pour une nouvelle destination: Acapulco, alors que la fille d’un parlementaire français y est portée disparue et que tout laisse à penser qu’elle a été prise en otage. Aurel est donc envoyé sur place avec une mission strictement définie: ne pas faire parler de lui et s’abstenir de toute initiative. Mais Aurel est arraché à sa tranquillité par un photo reporter qui le met, contre son gré, sur la piste de la jeune disparue. Sous le couvert d’un ouvrage divertissant, l’auteur n’oublie pas d’aborder les problèmes du Mexique, les narco-trafiquants, les assassinats, la violence, la corruption, les policiers qu’il vaut mieux éviter et le déclin de cette station balnéaire devenue la cible de racketteurs. Bon moment de lecture. (CA)

Dans les brumes de Capelans
Olivier NOREK

Michel LAFON

429 pages

Depuis six ans, Victor Coste, travaille au sein d'un programme de protection de témoins, sous secret défense. Il est en poste sur l’île de Saint-Pierre, au large du Canada.
En métropole, Anna qui avait voici dix ans est retrouvée. Elle intègre le programme auprès de Coste.
Après elle, dix autres jeunes filles avaient été victimes d’un tueur en série, qui échappe encore à la police. Anna est la seule à pouvoir l'identifier.
Outre une intrigue haletante et parfaitement maîtrisée, Olivier Norek livre également des dialogues percutants et une ambiance pesante dans ce climat austère et la brume épaisse de Saint-Pierre. (PD)

 

Le Cas Nelson Kerr
John GRISHAM

JC Lattès
traduit de l'anglais
332 pages

Le jour où Bruce Cable fête le retour de Mercer Mann, venue présenter son best-seller, le cyclone change de trajectoire et fond sur l’île de Camino. La tornade est dévastatrice. L’une des victimes, Nelson Kerr, ami de Bruce, est auteur de thrillers. Mais ses blessures ne semblent pas avoir été causées par la tempête.
Qui voudrait la mort de Nelson? Sur une clé USB, Bruce découvre son nouveau roman. Le tueur y serait-il désigné noir sur blanc?
Un roman divertissant, à condition de passer sur les longueurs et les répétitions. Pour les inconditionnels de l'auteur. (DB)

 

Mai 2022

Chef
Gautier BATTISTELLA

Grasset

336 pages

Chef raconte le quotidien d’un grand cuisinier étoilé du Michelin et brosse un tableau du milieu gastronomique français sur une soixantaine d’années.
Paul Renoir, le héros, est composé à partir des biographies de plusieurs étoilés que connaît l’auteur, journaliste au guide Michelin.
Ce roman peut aussi se lire comme un document dans lequel l’auteur déclare son amour aux chefs tout en dressant une critique acide d’un monde où il faut souffrir pour être bon.
D’une plume alerte, en connaissance de cause, l'auteur embarque le lecteur dans une aventure sur fond de gastronomie. (MH)

Connemara
Nicolas MATHIEU

Actes Sud

395 pages

Hélène, 40 ans, modèle de réussite sociale et professionnelle, fait un burn-out. Elle revient vers sa famille et la région qu’elle avait fuies.
Christophe n’est jamais parti. Lui s’est laissé porter. Ex star de l’équipe locale de l’équipe de hockey, il est de ceux qui n’ont pas profité. Divorcé, il vit dans un triste pavillon avec son père et sa fille.
Ce roman interroge sur ce qui compte dans la vie, sur ce qui nous imprègne, nous habite, nous soumet ou nous révolte sans pour autant briser notre quête de sens et d’amour.
Une écriture à fleur de peau, alliée à un souci du détail. Récit lent, sombre, mais qui laisse quelques notes positives. (YJ)

Isla Negra
Jean-Paul DELFINO

Héloïse d'Ormesson

231 pages

Sur une dune dominant la mer, un vieil homme excentrique, Jonas, vit dans le manoir "Isla Negra". Un promoteur véreux, appuyé par une administration achetée à coups de pots de vin, veut à tout prix s’approprier le site pour y développer un complexe balnéaire. C’est sans compter sur la combativité du vieil homme et de ses amis.
Isla Negra porte la voix des irréductibles. Sous la fable écologiste pointe la satire d’une société gouvernée par la vanité et l’argent.
Le romancier propose un monde plus harmonieux où les hommes ordinaires prennent l’avantage sur les spéculateurs.
Un roman réjouissant et plein d’humour. (JD)

Les Méduses n'ont pas d'oreilles
Adèle ROSENFELD

Grasset

236 pages

L’auteure et narratrice est née malentendante. Une seule oreille perçoit faiblement. Jeune adulte les médecins lui proposent la greffe d’une puce électronique qui pourrait améliorer son audition. L’opération est risquée et pourrait entraîner une surdité totale irréversible.
Dans ce récit autobiographique plutôt que roman, le lecteur découvre toutes les difficultés que rencontre une personne sourde dans son quotidien. Le tout exposé très sobrement et parfois de façon poétique. (DD)

Merci, Grazie, Thank you
Julien SANDREL

Calmann Levy

270 pages

Gina, 85 ans, vient de gagner un million au loto. Persuadée qu’elle ne survivra pas à son gain selon la prédiction d’une diseuse de bonne aventure, elle veut remercier tous ceux qui l’ont aidée dans sa vie. Elle nous embarque dans la quête de ses origines au coeur d’Ellis Island, porte d’entrée des migrants venant d’Italie et d’ailleurs. Dans cette quête, elle est accompagnée de sa petite-fille et de sa meilleure amie.
A travers des personnages touchants, la plume délicate de Julien Sandrel essaime des touches d’humour pour aborder des questions de fond comme l’amour, l’amitié, la filiation, la maternité et la transmission.
Un joli moment de lecture plus profond qu’il n’y paraît. (MH)

La Fille de Deauville
Vanessa SCHNEIDER

Grasset

265 pages

Récit de la traque d'Action Directe par la police, et surtout, celle de Joëlle Aubron pendant des années.
Ayant été arrêtés et emprisonnés une première fois, Mitterrand les avait fait libérer. Ils ont continué et même durci leurs actions: assassinat d’un général et de Georges Bess, PDG de Renault.
Nous assistons au jeu du chat et de la souris entre les membres d’Action Directe et les policiers.
Un récit à l'écriture alerte, qui se lit comme un roman policier. (MM)

La Mort sur les épaules
Jordan FARMER

Rivages
traduit de l'anglais
286 pages

A Lynch, en Virginie occidentale, règnent la misère sociale et la délinquance. Jason, porteur d’un handicap, dirige des groupes de discussion au centre de détention pour mineurs. Il y côtoie Huddles, le jeune frère du hors la loi local redouté. Teddy, jeune accro aux médicaments, arrêté pour cambriolage, les rejoint dans l’établissement.
Ce roman noir rural révèle les engrenages qui ont mené ces trois personnages sur un chemin commun, fait de résignation et de violence mais où s’immisceront aussi un peu d’humanité et d’espoir.
L’écriture et les descriptions plongent le lecteur dans l’ambiance délabrée de la ville. La mise en place de l’intrigue permet de mesurer le poids de la fatalité et de percevoir les diverses personnalités des intervenants, au-delà des apparences. (JC)

Reine de cœur
Akira MIZUBAYASHI

Gallimard

237 pages

1939. Jun, jeune japonais étudie l’alto au conservatoire de Paris mais doit quitter la France pour rejoindre son pays en guerre contre la Chine. Il laisse derrière lui, Anna, sa "reine de coeur".
2017. Marie-Mizumé Clément, alto solo de l’orchestre philharmonique de Paris, rencontre dans le bus, un homme qui vient d’assister au concert et la reconnaît. Au moment de se quitter il lui laisse le roman qu’il était en train de lire et qui lui rappelle étrangement le parcours de ses grands-parents.
Le lecteur retrouve les ingrédients présents dans Âme Brisée et le talent d’un auteur qui navigue si bien entre deux cultures. Dans ce récit, la musique transcende les émotions et devient un instrument de paix. (DB)

 

Lucia
Bernard MINIER

XO

480 pages

Salamanque, Espagne. Lucia, lieutenant dans de police dans la Guardia Civil, au caractère bien trempé, vient de découvrir son coéquipier sauvagement assassiné. Elle se retrouve à mener une enquête sur un tueur en série surnommé le "tueur à la colle", repéré grâce à un nouvel outil informatique conçu par un groupe d’étudiants en criminologie.
Le tueur commet ses meurtres sur une période d’une trentaine d’années. Ceux-ci touchent des couples heureux et leurs mises en scène s’inspirent de tableaux de la Renaissance.
Un thriller bien construit, dont le suspense reste entier jusqu’aux dernières pages. (BPT Redon)

Je suis le feu
Max MONNEHAY

Seuil

390 pages

Par un mois de juillet caniculaire, à la Rochelle, à trois mois d’intervalle, deux femmes sont retrouvées égorgées dans une mise en scène étudiée intégrant leur garçon de dix ans.
La police locale piétine et Victor Caranne, psychologue carcéral expérimenté évoluant à la prison de Saint Martin en Ré, est sollicité comme consultant par le commissaire Baccara pour élucider ces terribles meurtres.
Une enquête difficile commence.
Avec beaucoup de talent, l’auteur nous emmène dans une enquête éprouvante. (PD)

Le Festin
Margaret KENNEDY

éd. de la Table Ronde
traduit de l'anglais
467 pages

Cornouailles, été 1947. Le Révérend Samuel Bott doit écrire une oraison funèbre: l’hôtel de Pendizack vient de s’effondrer sous l’éboulement de la falaise qui le surplombait.
Roman choral dont le récit s’égrène sur les sept jours précédant le drame. Une semaine où il est question de tickets de rationnement et de pénuries. Malgré cela, un festin va être organisé par les plus jeunes dont on ne mesurera le bienfait qu’à la fin du roman. Alors qu’amitiés et inimitiés se forment, les fissures de la falaise ne cessent de s’élargir.
A la fois comédie sociale et récit à suspense, ce roman à l’écriture précise, ironique et un humour très british, analyse avec pertinence la nature humaine. (CA)

Simon
Miqui OTERO

Actes Sud
traduit de l'espagnol
411 pages

Depuis tout petit Simon passe ses journées dans le bar familial situé dans un quartier modeste de Barcelone. Simon s’imprègne de cette ambiance-là, acquiert le goût pour la cuisine et s’attache à son cousin Rico, de dix ans son aîné.
Rico, ado très débrouillard, lui offre des livres d’aventures et lui parle de Scaramouche, des Trois Mousquetaires, qui seront pour Simon plus que des amis de papier.
Simon est un roman dense sur l’empreinte de la fiction sur la vie, un récit intimiste qui nous parle de la perte de l’innocence et de la mélancolie. (PD)

 

Avril 2022

La Voix du lac
Laura LIPPMAN

Actes Sud
traduit de l'anglais
391 pages

En 1965, sur un coup de tête, Maddie Schwartz, 37 ans quitte sa maison bourgeoise d’un quartier juif de Baltimore où elle vit avec son mari et son fils, sa vie d’épouse et de mère au foyer, parfaite.
Elle commence sa vie de femme libre, devient journaliste assistante d’un journal local et s’empare de deux affaires criminelles non résolues pour lesquelles elle mène ses propres enquêtes.
Une intrigue policière et journalistique menée de main de maître. (PD)

Otage
Clare MACKINTOSH

Marabooks

429 pages

Mina, hôtesse de l’air a besoin de s’éloigner de sa famille. Elle s’arrange pour remplacer un collègue et prendre ainsi ce premier vol inaugural et historique: Londres/Sydney en 20 heures de vol sans escale, avec plus de 300 passagers à bord. Des pirates de l’air ont embarqué et un choix crucial s’offre à Mina: provoquer le crash de l’avion ou sauver sa fille de cinq ans.
Ce thriller aborde plusieurs thèmes: environnement, réseaux sociaux, adoption, troubles du comportement et questionne sur nos modes de vie, à mi-chemin entre action et réflexion.
Ce huis-clos distille un réel suspense. (BPT Redon)

Le Lac de nulle part
Pete FROMM

Gallmeister
traduit de l'anglais
445 pages

Trig et Al, frère et soeur jumeaux, n’ont pas vu leur père depuis deux ans quand celui-ci les appelle pour leur proposer une expédition comme au bon vieux temps, pour sillonner des lacs isolés du Canada. Ils acceptent. Dès leur arrivée, quelque chose ne tourne pas rond et les tensions s’installent: contrairement à ses habitudes, leur père paraît avoir mal préparé l’expédition.
Le lecteur est transporté dans un huis-clos entre trois personnages au milieu de l’immensité des lacs canadiens, avec la nature comme témoin et complice.
Roman complet qui regroupe histoire de famille, nature writing et aventure, avec un mélange de tendresse et d’humour et parfois des touches de noirceur. (DB)

L'Un des nôtres
Larry WATSON

Gallmeister
traduit de l'anglais
326 pages

États-Unis, Dakota du nord. Après la mort de leur fils, George et Margaret hébergent leur belle-fille et leur petit-fils adoré, Jimmy.
La maman de Jimmy se remarie et part avec son fils dans le Montana. Les relations avec la nouvelle famille de Jimmy se dégradent; le petit garçon semble malheureux.
Les grands-parents décident d’aller voir Jimmy pour éventuellement le ramener...
Dans la grande plaine au pied des Rocheuses, la rudesse du climat, le blizzard ou le vent brûlant accentuent le caractère excessif des personnalités et des clans familiaux.
Une histoire émouvante qui procure un bonheur de lecture. (DD)

 

La Clandestine de Jersey
Jenny LECOAT

Mercure de France
traduit de l'anglais
299 pages

Jersey 1940, les Allemands s’installent et commencent à mettre en place des mesures pour assurer leur autorité. Hedy Bercu, jeune juive autrichienne, est arrivée de Vienne après l’Anschluss de 1938, pour fuir le régime nazi.
Ne pouvant plus cacher ses origines juives au bureau des étrangers de Jersey, elle se fait engager comme traductrice pour le commandement militaire allemand où elle va rencontrer Kurt et vivre une relation interdite et pleine de dangers.
Récit romancé, mais réaliste et riche en informations; une histoire d’amour et d’amitié qui se lit avec plaisir. (CA)

Un Si long après-midi
Inga VESPER

La Martinière
traduit de l'anglais
408 pages

Etats-Unis, 1959. Ruby, jeune fille noire, travaille comme femme de ménage dans un quartier bourgeois de Santa Monica et rêve d’accéder à L’université. Quand elle arrive chez sa patronne, elle trouve les enfants seuls: la plus petite hurle, trempée dans son lit; la plus grande erre dans le jardin.
Sa patronne est absente et dans la cuisine, une grande tache de sans macule le sol. Ruby est accusée du crime.
Roman ancré dans le Los Angeles des années 60, sur fond de ségrégation raciale et de prémices d’émancipation féminine. Un roman bien écrit, émouvant, douloureux et sensible, qui tient le lecteur en haleine. . (F.BPT Redon)

La Fille parfaite
Nathalie AZOULAI

P.O.L.

312 pages

Par un beau matin de juin, Adèle, 46 ans, mathématicienne d’envergure internationale, s’est pendue, pendant que son mari et leur fils de 10 ans étaient partis en voyage. Rachel, sa meilleure amie depuis le collège, arrive sur les lieux. Rachel est aujourd’hui agrégée de lettres et écrivaine reconnue. Elle va revivre les différents épisodes de leur amitié.
Nous découvrons l’histoire de cette longue et tumultueuse amitié faite d’admiration, de complicité.
Conçu comme une enquête menée par Rachel, dans un va-et-vient constant entre présent et passé, structuré par la vieille opposition entre sciences et littérature, ce roman est une réflexion profonde. (JD)

Vivre à ta lumière
Abdellah TAIA

Seuil

202 pages

Maroc entre 1950 et 2000. Le premier mari de Malika, soldat volontaire dans l’armée française est tué en Indochine. Malika se remarie avec Mohamed, devient mère et dirige sa maison et sa famille avec tyrannie. Elle refuse que sa fille aînée devienne employée de maison, "bonne à tout faire" chez une Française. La jeune fille aspire pourtant à quitter sa famille pour échapper à la pauvreté mais sa mère espère un mariage avec un dignitaire marocain.
D’une analyse psychologique fine, ce roman expose magistralement le contraste de la situation féminine entre un pays musulman et la France. (DD)

Voyage au bout de l'enfance
Rachid BENZINE

Seuil

79 pages

Fabien est un petit garçon de sept ans, heureux, qui aime le football, la poésie, et ses copains, jusqu’au jour où ses parents décident de partir pour la Syrie où ils se mettent au service de daech.
A hauteur d’enfant, Fabien raconte sa vie dans les camps.
Ce récit, non sans poésie, tiré de faits réels, fait naître une grande émotion chez le lecteur. (YJ)

Porca miseria
Tonino BENACQUISTA

Gallimard

196 pages

La vie d’un fils d’émigrés italiens analphabètes vivant dans une banlieue parisienne rouge.
Le père est alcoolique, la mère dépressive mais le jeune Tonino a, dès le plus jeune âge, l’envie d’écrire.
Il raconte sa vie et celle de sa fratrie avec bienveillance et humour, dans une belle langue française.
Un récit, qui va de l’enfance à l’âge adulte, tout à fait savoureux. (MM)

Sauvagines
Gabrielle FILTEAU-CHIBA

Stock

361 pages

Agente de protection de la faune dans le Kamouraska au Québec, Raphaëlle, 40 ans, vit seule dans une roulotte au coeur de la forêt avec sa chienne Coyote.
En cherchant celle-ci, Raphaëlle découvre un site de braconnage, et folle de rage détruit les collets des braconniers. Mais bien vite elle devient la cible des braconniers et elle doit se protéger; sa vie est en danger.
Une oeuvre forte, un hymne à la nature et sa préservation. L’écriture de Gabrielle Filteau-Chiba est sensuelle et poétique. (PD)

Regardez-nous danser
Le Pays des autres. T02
Leilä SLIMANI

Gallimard

368 pages

Les années 1950/1974 au Maroc sous Hassan II. Nous retrouvons Mathilde et Amine à la tête d’une ferme prospère. A travers eux et leurs enfants Aïcha et Selim avec leur complexité psychologique, Leïla Slimani fait vivre un Maroc qui, malgré l’indépendance, ne semble pas avoir changé, entre les privilégiés qui mènent grand train et le reste de la population qui vit dans la misère.
Dans une ambiance suffocante pour les uns, bienfaisante pour les autres, un vent encore timide de liberté souffle dans ce Maroc amplement corrompu et outrageusement répressif.
Un très bon roman. (MH)

 

Mars 2022

Une Amitié
Silvia AVALLONE

Liana Levi
traduit de l'italien
524 pages

Années 2000. Elles sont à l’opposé l’une de l’autre: Elisa, timide, mal dans sa peau, délaissée par sa mère qui lui montre très maladroitement son affection.
Béatrice, très extravertie et belle à couper le souffle et que sa mère veut absolument transformer en poupée Barbie.
On suit l’évolution des deux amies, la place des hommes, le premier amour, le jeu de la provocation pour tester les sentiments.
L’auteur décrit à merveille l’ambivalence des sentiments, l’union de ces deux solitudes qui se cherchent, se perdent, mais ne peuvent vivre loin l’une de l’autre.
Un très bon roman sur l’adolescence. (JD)

L'Ile aux arbres disparus
Elif SHAFAK

Flammarion
traduit de l'anglais
427 pages

Londres, années 2020. Ada, 16 ans, vit avec son père Kostas, Chypriote grec exilé, spécialiste de l’écologie et de botanique évolutive. La mère, Defne, chypriote turque est décédée. Ada ne comprend pas bien pourquoi la vie de ses parents sur l’île n’est jamais évoquée.
Un jour, en cours d’histoire, Ada laisse sortir de son corps un long cri de rage. De ce cri de rage, Elif Shafak fait le détonateur de ce roman pour dire la rencontre de Kostas et de Defne dans un Chypre déchiré par la guerre civile.
Chaque partie narrative est encadrée par la narration d’un figuier, témoin de cette histoire. Plusieurs niveaux de lecture se superposent, reliant les hommes et les arbres autour de l’exil et de la mémoire. (MH)

 

Ton absence n'est que ténèbres
Jón Kalman STEFANSSON

Grasset
traduit de l'islandais
605 pages

Un homme se retrouve dans une église quelque part dans les fjords de l’ouest, sans savoir comment ni pourquoi. C’est comme s’il avait perdu tous ses repères. Il découvre l’inscription "Ton absence n’est que ténèbres" sur une tombe du cimetière du village. Une femme se présente comme la fille de la défunte et propose de l’amener chez sa soeur qui tient le seul hôtel des environs. L’homme se rend compte qu’il n’est pas simplement perdu mais amnésique.
Petit à petit se déploient différents récits pour tracerla grande histoire de cette famille, du milieu du XIXème siècle jusqu’en 2020.
Un roman qui demande de l’attention et de revenir sans cesse en arrière. (DB)

Le Livre des heures
Anne DELAFLOTTE-MEDHEVI

Buchet Chastel

224 pages

Paris, entre 1468 et 1499, dans l’atelier d’un maître enlumineur dont la demeure et l’atelier sont situés sur un pont de bois enjambant la Seine.
Marguerite est née et vit dans l’atelier. Son père l’envoie chercher des pigments chez son parrain, l’apothicaire.
Bravant les préjugés et admirant le talent et la volonté de Marguerite, son père l’autorise à apprendre puis à pratiquer l’enluminure. Mais une nouvelle technologie apparaît: l’imprimerie. Le père de Marguerite achète le matériel pour continuer à travailler. La vie laborieuse du peuple parisien, la ville médiévale, toute l’atmosphère de la fin du Moyen-Age sont recréés et donnent un excellent roman de divertissement et d’histoire. (DD)

 

555
Hélène GESTERN

Arléa

448 pages

555: le nombre de sonates que le compositeur italien Domenico Scarlatti (1685/1757) a légué à la postérité. Or, en découpant le velours vert d’un étui à violoncelle dans son atelier parisien, l’ébéniste Grégoire Coblence découvre une partition ancienne, un objet rare qui semble être écrit de la main même du Maître. Pour en avoir le cœur net, Grégoire et son associé le luthier Giancarlo Albizon, soumettent les feuillets à Manig Terzian, claveciniste célèbre qui étudie et joue la sonate. Mais le luthier se fait cambrioler dans son atelier et la partition disparaît.
Hélène Gestern nous plonge dans la recherche forcenée d’une partition énigmatique. Ce roman bien construit est une réussite qui saura passionner les lecteurs mélomanes ou non. (PD)

Les Idées noires
Laure GOURAIGE

P.O.L.

167 pages

Une femme de trente ans se réveille et découvre qu’elle est noire.
En réalité, une journaliste de radio lui a demandé de témoigner sur le racisme qu’elle affronte sans aucun doute de la part de Français.
Cette femme n’avait jamais pensé à la couleur de sa peau. Psychologiquement fragile, elle tente de définir sa position mais plus elle cherche, plus la réalité s’éloigne. Elle est déçue par l’exploitation faite de la notion de racisme.
Roman très original par ses jugements, sa construction et son style littéraire. La lecture demande de l’application. (DD)

 

Monument national
Julia DECK



208 pages

Gloire et chute de personnages vivant dans l’opulence et l’insouciance et qui vont se retrouver désarmés à la mort du père.
Le contraste entre ces gens et ceux du 93 est saisissant.
Beaucoup d’humour malgré une critique de notre société. (MM)

Les Caprices d'un astre
Antoine LAURAIN

Flammarion

284 pages

Xavier Lemercier, agent immobilier, a trouvé dans son appartement un ancien télescope ayant appartenu à Guillaume Le Gentil, astronome du roi Louis XV. L’astronome est parti pour les Indes afin d’observer le passage de Vénus devant le soleil. Xavier quant à lui, observe de son balcon une jeune femme dont il tombe amoureux. Un jour elle pousse la porte de son appartement...
Récit à deux voix et deux époques, charmant pour tout public. (MM)

Le Grand monde
Pierre LEMAITRE

Calmann-Levy

578 pages

De mars à novembre 1948, ce roman raconte les péripéties de la famille Pelletier, entre Beyrouth, Paris et Saïgon, sur fonds de tickets de rationnement, de chômage, de grèves réprimées et de guerre d’Indochine. Le roman s’alimente des destins à la fois banals et remarquables d’une poignée de personnages, inscrits dans les tourments que leur fait subir la grande histoire: la France se remet doucement de la seconde guerre mondiale et le conflit avec le territoire colonial de l’Indochine perdure.
Ce qui séduit le lecteur c’est la capacité de l'auteur à mêler habilement les genres: roman d’aventures, policier social et historique et une savoureuse galerie de personnages. Grand plaisir de lecture pour tous. ()

Le Carré des indigents
Hugues PAGAN

Rivages

444 pages

Une ville de province au coeur des années 1970.
Schneider, jeune policier taiseux, atypique et excellent enquêteur vient d’être muté dans cette ville qu’il connaît bien.
Un père signale la disparition de sa fille de 15 ans. Schneider mène l’enquête, épaulé par ses hommes qui lui sont dévoués.
Tout au long du récit les affaires s'enchaînent. La part d’ombre des politiques du cru et des flics ripoux se révèle. Schneider dérange.
Hugues Pagan explore le conflit entre un policier désenchanté, intègre, et une hiérarchie plus carriériste qu’éprise de justice. (BPT R)

 

La Fille de la grêle
Delphine SAUBABER

JC Lattès

205 pages

Portrait d’une femme de 80 ans qui n’est ni malade ni dépressive mais qui décide de mourir par suicide médicalement assisté parce qu’elle ne veut pas connaître les affres de la vieillesse.
Avant de partir, elle écrit à sa fille pour lui raconter sa vie auprès de ses parents et de son frère dans une ferme en Occitanie dans les années 50.
Malgré le sujet délicat c’est un portrait poétique, émouvant, car plein d’amour et très bien écrit et qui fait réfléchir. (YJ)

Ceux d'à côté
M. T. EDVARDSSON

Sonatine

409 pages

A Kopinge, petite ville de Suède, un couple de jeunes parents trentenaires, Mike et Bianca, emménagent dans un quartier avec leurs deux enfants pour fuir la folie de Stockholm. Dès leur aménagement ils ont à cœur d’avoir de bonnes relations dans cette petite rue qui prône l’entraide. Mais ils vont découvrir qu’il est souvent difficile d’établir un rapprochement avec des gens qui apparaissent pourtant bienveillants.
Un drame survient: Bianca est renversée par l’automobile d’une voisine.
Dans ce roman très vivant, l’auteur démêle l’enchevêtrement des rapports et de sentiments des acteurs. (PD)

 

Février 2022

Bleu nuit
Dima ABDALLAH

Sabine Wespieser

225 pages

Un homme, tétanisé à l’idée d’affronter le monde extérieur, vit cloîtré chez lui depuis de nombreuses années, tenant loin de lui les fantômes de son passé. Lorsqu’il apprend la mort de Alma, la seule femme qu’il a jamais aimée, il est incapable de se rendre à l’enterrement. Mais le lendemain il remplit un sac à dos, quitte son appartement, jette les clés dans une bouche d’égout et décide de vivre dans la rue.
Ses déambulations le mènent autour du Père Lachaise où il explore rues et ruelles. Au fur et à mesure de cette errance, le lecteur comprend ce qui ronge cet homme.
Une voix très originale venue du Liban. Un roman bouleversant qui se lit le cœur serré. ()

Numéro deux
David FOENKINOS

Gallimard

240 pages

Après le casting de 1999 pour le rôle de Harry Potter au cinéma, ce roman raconte l’histoire de celui qui n’a pas été choisi, le "numéro deux". Il raconte les coulisses de ce choix, les enjeux pour les parties prenantes, mais surtout les conséquences désastreuses pour celui qui n’a pas été retenu.
L’auteur explore le sentiment de rejet et ses conséquences sur l’image de soi. Il dissèque le moment où tout se joue, où l’espoir fait vivre, où tout est possible et où... tout peut basculer. Il explore aussi les ramifications du destin: toute notre vie peut-elle être conditionnée par un seul échec?
Roman sur une vie ratée, sur la construction de soi. Une histoire faite de rebondissements, de rencontres et de rêves. (MH)

 

La Patience des traces
Jeanne BENAMEUR

Actes Sud

199 pages

Simon, psychanalyste en Bretagne s’apprête à prendre sa retraite. Il a besoin de réfléchir au sens de sa vie, à ses amis, à ses patients. Il part sur une île japonaise pour faire le point. L'auteure entraîne le lecteur vers une introspection volontaire où les objets donnent sens, la parole est un précieux repère, et les silences sont des soutiens. C’est une ode à la recherche de soi, seul et accompagné.
Avec beaucoup de poésie, Jeanne Benameur décrit le lent périple d’un homme blessé, vers lui-même et nous offre un très bon moment de lecture. (JD)

Paris-Briançon
Philippe BESSON



202 pages

Douze personnes, d’horizon et d’âge différents, embarquent dans un train de nuit inter-cités, le Paris-Briançon.
Certains sont là par choix, d’autres ont raté le TGV. Même s’ils n’ont rien en commun, ils ont tous des raisons d’être à bord. On sait dès le début que certains connaîtront la mort à la fin du voyage.
Un huis-clos roulant, un roman choral assez étonnant, une analyse brutale mais juste de notre société: comment les coïncidences, la fatalité construisent une destinée.
Un bon roman. (YJ)

Le Duel des grands-mères
Diadié DEMBELE

JC Lattès

216 pages

Hamet, dix ans vit seul avec sa mère à Bamako. Le père travaille en France. C’est un garçon vif, turbulent, que sa mère peine à éduquer. Elle décide de l’envoyer dans sa famille en campagne. Une famille traditionnelle dans laquelle la hiérarchie, bien que discrète, acceptée par tous, reconnaît que les grands-mères sont respectées et écoutées.
Mais, l’une veut que Hamet soit éduqué à l’école coranique et l’autre, qu’il soit instruit à l’école française. Que vont décider les hommes après la palabre?
Roman touchant à l’ambiance truculente, au style enlevé, joyeux et aux dialogues vifs. Un plaisir de lecture qui permet de mieux appréhender l’histoire du Mali. (DD)

La Décision
Karine TUIL

Gallimard

295 pages

Une femme juge d’instruction antiterroriste, se voit confrontée à des choix difficiles, tant professionnels que personnels
Doit-elle libérer ce jeune homme accusé d’avoir fait le djihad en Syrie, mais qui nie toute implication dans le terrorisme et cherche à se réinsérer?
Peut-elle divorcer et suivre la voix de son coeur?
Nous suivons avec intérêt ses doutes en tant que juge et en tant que femme.
Karine Tuil nous emmène à la fois dans les arcanes de l’antiterrorisme et dans les tréfonds de l’âme humaine. (MM)

Une Sortie honorable
Eric VUILLARD

Actes Sud

199 pages

1928, en Indochine, une plantation d’hévéas appartenant à Michelin où les coolies vivent l’enfer. Trente ans plus tard, à l’Assemblée nationale se déchirent à coups de belles apostrophes, Mendès-France, E. Herriot et quelques autres grands noms. Quelques voix timides comme celle de Mendès-France s’interrogent sur le bien-fondé des dépenses importantes requises pour l’entretien des forces armées, sachant que le conflit sert surtout des intérêts privés, dont ceux de la banque d’Indochine.
Portraits décapants des députés de la 4ème République.
Comment trouver une sortie honorable à notre présence indésirable?
L'auteur livre un documentaire efficace et assez éloquent sur la fatuité des hommes politiques et l’orgueil d’une armée trop sûre d’elle. ()CA

Saharienne indigo
Tierno MONENEMBO

Seuil

330 pages

Deux femmes font connaissance devant une pâtisserie de la rue Mouffetard. L’une, Véronique Bangoura, est guinéenne. L’autre, habillée en vieille hippie, prétend être diseuse de bonne aventure et s’appelle Madame Corre. Mais cette Madame Corre a un lien particulier avec le passé effroyable de la Guinée du temps de Sékou Touré.
Sur les conseils de Madame Corre, Véronique commence à écrire un livre sur sa vie chaotique. Elle l’écrit à la première personne et la principale destinataire est Madame Corre.
L’auteur conduit son histoire de main de maître, mêlant humour et poésie avec des portraits remarquables de femmes au mental d’acier et à la fureur de vivre inversement proportionnelle à l’enfer qu’elles ont subi. Un livre à découvrir absolument. (PD)

 

Les Silences d'Ogliano
Elena PIACENTINI

Actes Sud

203 pages

Dans un village pastoral méditerranéen, habité par des gens humbles et gouverné par le baron Delezio, propriétaire de gens et des biens, mais lui-même soumis au clan mafieux des Carboni.
Lors d’une fête organisée pour célébrer le succès au baccalauréat de l’héritier, Raffaello Delezio, toute la population est invitée dans le parc du château. Mais la fête est interrompue par la découverte du cadavre d’un villageois. L’enquête de la police dévoile un imbroglio de rapports de force entre les classes sociales, les familles, la mafia.
Dans un style narratif fluide, léger et concis, l’auteure décrit magnifiquement une société patriarcale hiérarchisée et sclérosée, dans de beaux paysages au milieu desquels l’intrigue retient l’attention. (DD)

Dans tout le bleu
Laura ULONATI

Actes Sud

156 pages

Quand Ariane, archéologue au musée de Nice, voit sa mère vieillir et les premiers symptômes de la maladie apparaître, elle sait le peu de temps qui lui reste pour comprendre cette femme distante et amère. Qu’a-t-elle laissé en Italie dans les années 1960 pour émigrer de l’autre côté des Alpes?
Au fil du récit on découvre que la mère a laissé beaucoup d’elle-même dans sa jeunesse italienne et qu’elle a caché un lourd secret qui a pesé sur sa vie et ruiné sa relation avec son mari décédé et avec sa fille.
Le face à face entre la mère et la fille se joue sur fond de bleu, comme l’indique le titre, celui du ciel et de la mer. (DB)

 

N'avoue jamais
Lisa GARDNER

Albin Michel
traduit de l'anglais
489 pages

Evie, enceinte, trouve son mari mort dans leur maison et son premier réflexe est de tirer douze balles dans l’ordinateur de son mari. Lorsque la police arrive, elle tient l’arme qui a servi à tuer son mari. Cette femme n’est pas inconnue de l’inspecteur Warren. Elle a un lourd passé...
Mais le mari d’Evie avait bien des secrets.
Une enquête aux multiples ramifications qui prennent leurs sources dans la cellule familiale.
Une histoire haletante et palpitante. (BPT Redon)

Respire
Niko TACKIAN

Calmann-Levy

297 pages

Yohan n’en peut plus de sa vie actuelle d’écrivain. Depuis le succès avec son premier roman, il ne réussit plus à écrire. Il perdu sa compagne et est désormais seul, au bout du rouleau. Il est attiré sur internet par les publicités de Blue Skye qui lui proposent de commencer une nouvelle vie où il ne sera plus confronté à son passé et à ses échecs. Pour cela il suffit d’avaler une petite pilule noire.
Yohan se réveille sur une petite île aussi paradisiaque que mystérieuse...
Un thriller bien écrit où l’auteur confine ses personnages sur une île, où l’atmosphère devient vite irrespirable. (PD)

 

Janvier 2022

Les Lanceurs de feu
Jan CARSON

Sabine Wespieser
traduit de l'anglais
384 pages

Belfast, été 2014. Lors de la traditionnelle parade orangiste du 12 juillet, des émeutiers élèvent de gigantesques brasiers qui détruisent des quartiers en toute illégalité. Parmi ces émeutiers, Sammy Agnew reconnaît son fils sur des vidéos circulant sur la toile et montrant "le lanceur de feu". Il se confie au docteur Murray qui, lui aussi, détient un énorme secret, et craint pour sa petite Sophie qu'il élève seul.
Pour des raisons différentes les deux hommes se reconnaissent comme pères impuissants à maîtriser le devenir de leur enfant.
Histoire et science-fiction se mêlent dans une étrange atmosphère. Un récit à la trame complexe avec des qualités littéraires. (MH)

La Mélancolie des baleines
Philippe GUERIN

Gaïa

273 pages

Depuis des années des baleines s'échouent sur les plages d’une île d’Islande et personne n'explique ce phénomène.
Arna, qui sait soigner avec des simples, revient vivre dans sa maison qui surplombe l’endroit où meurent les baleines.
Guomundur, abandonné à la naissance, à la recherche de son identité, chauffeur de bus, se veut écrivain.
Ayden et Sasha ont promis à leur fils malade d’accomplir son rêve: approcher ces animaux mythiques.
Les destins de ces personnages vont se croiser.
Immersion au cœur de l’Islande, de ses paysages lunaires et la brume. Dans une atmosphère un peu fantastique sont évoqués les pouvoirs des plantes, des elfes et le peuple des baleines. Èmouvant, dépaysant, poétique et un peu magique. (DB)

 

La Tresse de ma grand-mère
Alina BRONSKY

traduit de l'allemand
Actes Sud
204 pages

En 1990, un couple de juifs russes d’une cinquantaine d’années, émigrent en Allemagne avec Max,leur petit-fils de 5 ans. Max raconte sa découverte du monde. La grand-mère, acariâtre et dominatrice accable son mari et Max de sarcasmes, de conseils, d’avis sur l’entourage de juifs russes.
Une jeune voisine vit avec sa fille dans la cité. Si Max apprécie la compagnie de Vera la fille, le grand-père est sensible aux charmes de la jeune maman. Considérant le caractère de la grand-mère, l’explosion d’un feu d’artifice est inexorable.
Excellent roman plein d’humour et d’auto-dérision faisant vivre dans des scènes vivantes des héros sympathiques malgré leurs défauts. (DD)

Tant que le café est encore chaud
Toshikazu KAWAGUCHI

Albin Michel
traduit du japonais
238 pages

A Tokyo, un tout petit café en sous-sol, trois tables et quelques chaises dont une, centrale, très convoitée, car la personne qui s’y assoit, peut retourner dans le passé, brièvement puisque le charme opère le temps que la tasse de café refroidisse et sans pouvoir modifier le déroulement des faits retrouvés. Le roman relate le voyage dans le temps de quatre femmes qui espèrent comprendre des circonstances vécues par elles-mêmes, leurs parents ou leurs amis.
Le style, la narration et les sentiments sont marqués par la culture japonaise. Poésie, rêve, espoir, désespoir créant une atmosphère rare dans les romans occidentaux... ce qui peut dérouter le lecteur français. (DD)

Le Nouveau
Keigo HIGASHINO

Actes Sud
traduit du japonais
329 pages

Une femme est retrouvée assassinée dans son appartement du quartier de Nihonbashi dans le vieux Tokyo. Les policiers n’ont aucun suspect, aucun mobile et les seuls indices sont des objets du quotidien comme une paire de ciseaux de cuisine, une gaufre fourrée au wasabi ou des baguettes décorées de pétales de cerisiers.
Kaga Kyoichiro, inspecteur de police, nouvellement muté dans ce quartier nous y promène et nous le découvrons avec lui.
"Le Nouveau", c’est lui bien sûr.
Une enquête classique dont l'intrigue est construite de façon originale. Un polar tout en lenteur, douceur et délicatesse. (PD)

Ombre
Lefteris GIANNAKOUDAKIS

Cambourakis
traduit du grec
362pages

Mai 2012. Dimos Guérès, policier athénien en instance de divorce, est de retour en Crète après une longue absence pour se rendre au chevet de son père mourant.
A peine arrivé, il découvre sur une plage le corps d’une femme assassinée avec dans la bouche, un scarabée rouge et une bague.
Dimos se trouve entraîné malgré lui dans une intrigue qui le ramène à son histoire familiale, dont les non-dits et les secrets le bouleversent.
Dans ce livre à la fois roman social et polar singulier, l’auteur nous emmène avec brio dans une intrigue à l’ambiance mystérieuse. (PD)

 

Le Roi qui voulait voir la mer
Gérard de CORTANZE

Albin Michel

242 pages

Juin 1786. L’auteur relate le périple de Louis XVI, qui traverse la Normandie, vers Cherbourg, pour constater les travaux de la future rade.
Le roi voudrait être plus près de son peuple mais en est empêché par les nobles qui l’entourent.
Louis XVI qui a une connaissance livresque de la mer et des marins va vivre des instants magiques en découvrant la mer.
Un livre intéressant, très bien documenté, qui plonge le lecteur dans un XVIIème siècle où les nobles cherchent à isoler le roi pour conserver leurs privilèges. (MM)

Seize lacs et une seule mer
Sébastien BERLENDIS

Actes Sud

128 pages

Grâce à Nikolas qui lui a laissé son appartement, le narrateur revient à Berlin. Berlin qu’il va redécouvrir de lac en lac. Le narrateur explore les seize lacs répartis à travers la ville et allant jusqu’à la mer Baltique. Chaque lac a sa personnalité, sa géographie, son histoire et son peuplement, ses maisons abandonnées.
Trois femmes l’accompagnent au cours du roman: Inna Helm, Leyla et Louise.
Entre roman de voyage et récit autobiographique, l’auteur nous conduit à Berlin. Des pages très littéraires, un roman visuel et sensuel peuplé de souvenirs, qui font rêver. (JD)

Ne t'arrête pas de courir
Mathieu PALAIN

L'Iconoclaste

422 pages

Mathieu Palain, journaliste indépendant, rencontre Tamoury Coulibaly qui a gagné le titre de champion de France du 400 m. Les rencontres se font au parloir de la prison où est incarcéré Coulimaly, suite à une série de 27 cambriolages.
Dans un récit chronologique, l'auteur raconte la vie de Tamoury, les banalités comme les difficultés. Il montre aussi l’univers carcéral.
Belle histoire, intéressante malgré quelques longueurs. (YJ)

La Bibliothèque des écrivains
Stéphanie KHAYAT

Flammarion

217 pages

Stéphanie Khayat interroge 34 écrivains contemporains qui ont accepté de se dévoiler.
Certains analysent un livre qui a eu sur eux une influence déterminante, d’autres n’ont pas voulu choisir.
"La Bibliothèque des écrivains" propose une promenade parmi les plus grands textes de la littérature en compagnie de quelques uns de nos plus grands écrivains.
Un ouvrage dont il faut célébrer la variété et le parfum joyeux. (JD)

La main du Bouddha
José FRECHES

XO

273 pages

Au Vème siècle, en Chine, les tribulations de moines bouddhistes, les amours contrariés de la fille du roi et du fils de l’évêque, les désirs de vengeance d’une prostituée et les ambitions d’un moine.
Tout ça avec de nombreux rebondissements qui n’arrivent pas à nous passionner. Dommage. (MM)

Le Dévoué
Viet Thanh NGUYEN

Belfond
traduit de l'anglais
409 pages

Paris, été 1980. Après avoir réchappé d’un camp de rééducation, Vo Danh, espion à la solde des communistes atterrit à Paris, accompagné de Bon, son frère de sang.
Tous deux se lancent à l’assaut de la capitale, bien décidés à faire leur trou. Vo Danh propose à leur contact à Paris de se lancer dans un trafic de cannabis auprès des intellectuels de gauche et autres philosophes marxistes. Très vite il se retrouve au cœur d’une brutale lutte de territoire entre dealers algériens et apprend que leur tortionnaire serait lui aussi à Paris.
Un opus plus politique que le 1er tome (Les Sympathisants). L’auteur dénonce le colonialisme français en Indochine en quatre cent pages violentes et méprisantes des français. (JD)

Accès aux choix des autres sélections mensuelles
 

retour